Categorie

Moss : Livre II, Polyarc nous en dit plus sur ce nouveau jeu PSVR

Malgré l’excellente réception du premier épisode sorti sur PSVR et PC, qui a reçu rappelons-le plus de 80 prix et nominations, le groupe situé à Seattle veut faire plus fort. En amont de l’événement organisé par Sony, nous avons discuté avec Josh Stiksma, ingénieur software principal et directeur de la conception chez Polyarc, afin d’en apprendre plus sur le projet.

La force tranquille

Dans cette suite de Moss, soft initialement sorti en 2018, la petite Quill va devoir explorer le château de l’Arcane. Maintenant que l’oncle de la courageuse souris a été sauvé, le joueur va devoir aider le rongeur à affronter une nouvelle menace qui s’abat sur cet univers enchanteur. D’après les premières informations données par l’équipe de développement, ce nouvel épisode ne devrait pas bouleverser la formule mise en place par Polyarc : nous retrouverons bien de la plate-forme, des puzzles et des combats. Le tout dans un environnement en réalité virtuelle à l’intérieur du joueur peut interagir avec divers éléments.

Nous continuons l’aventure là où le joueur l’a laissée. L’idée était de développer le mythe autour de l’univers du jeu. (.) Le joueur va découvrir de nouveaux environnements magnifiques. Bien évidemment, la relation entre Quill et l’utilisateur est un pilier de l’expérience. Nous voulions que le joueur puisse de nouveau se connecter à elle émotionnellement et physiquement. Ils vont devoir surmonter ensemble divers défis durant l’épopée avec des combats, des puzzles et de la plate-forme. (.) Je crois que Moss avait une bonne combinaison de tous ces éléments et nous voulons respecter cela. Les gens ne sont pas tous des experts des combats ou de la résolution de puzzles. Nous voulons vraiment faire un jeu accessible pour tout le monde. C’est dans notre intérêt mais c’est aussi ce qui est attendu, nous tentons de tout équilibrer, sans qu’une partie ne prend le pas sur une autre. (.) Le premier Moss disposait de fondations solides, nous ne souhaitions pas trop changer la formule mais nous avons ajouté des choses. Josh Stiksma

À la manière de Max et The Curse of Brotherhood, l’utilisateur va pouvoir dessiner des ponts entre différentes plaques-formes pour aider le rongeur à avancer. On nous promet par ailleurs plus d’interactions avec l’univers. Quill a de son côté plus d’une corde à son arc pour mettre fin au règne des Arcanes. La souris peut compter sur un marteau afin de réussir certains énigmes et trouver des adversaires. Pour, l’objectif est simple : faire mieux que ce qui fut réalisé avec le premier épisode en le studio améliorer tout ce qui peut l’être.

Nous avons lu attentivement les critiques faites sur le premier nous sommes demandés ce que nous apprenons à améliorer. Nous avons regardé ce que nous pouvions faire de mieux sans compromettre ce qu’était Moss. Nous avons beaucoup de fans qui ont adoré le jeu et nous ne voulions pas trop changer la recette qui fait que tout fonctionne. Et nous avons bien entendu une nouvelle histoire à raconter. En ce qui concerne la durée de vie, elle peut varier en fonction du niveau du joueur et de ses compétences au combat ou avec les puzzles. Mais ce que je peux dire, c’est que Book II sera plus long que le premier jeu. Nous avons de nouveaux environnements, de nouveaux ennemis, de nouveaux défis, et de nouvelles interactions entre Quill et le joueur afin que le duo surmonte le challenge. Josh Stiksma

Petite équipe, grandes envies

Autrefois genre star des consoles de jeux, le platformer 3D a du mal à briller aujourd’hui dès que l’on sort des aventures de Mario. Néanmoins, de bonnes surprises sont arrivées dans les casques de réalité virtuelle, avec notamment Astro Bot Rescue Mission et Moss. Cette technologie est-elle nécessaire au renouvellement du genre ?

Nous avons été ravis de la réception de Moss. Le jeu s’est très bien vendu, au-delà de nos attentes. Nous pensons que, peu importe le genre, lorsque l’on fait quelque chose qui entre en connexion avec les joueurs, avec une belle histoire, qui sait tirer les avantages du matériel, alors on a des chances de rencontrer le succès. (.) La réalité virtuelle apporte de nouvelles manières d’interagir avec un univers virtuel. Vous éprouvez ce nouveau sentiment d’immersion car vous êtes dans le monde et vous avez accès à des interactions physiques. Mais je ne pense pas que ce soit la seule façon pour les plateformes de se développer. Je continue de jouer à des jeux de plates-formes sur des écrans 2D qui à mon avis ne seront jamais remplacés par des casques VR. La réalité virtuelle ouvre juste d’autres portes pour d’autres expériences. Josh Stiksma

Le premier Moss disposait d’une direction artistique réussie ainsi que de superbes musiques composées par Jason Grave. Bonne nouvelle, le compositeur signera les nouveaux morceaux du livre II. En matière d’organisation, Polyarc dispose d’un peu plus de développeurs pour ce second volet comparé au premier volet. Mais le studio reste à taille humaine.  » Quand on a sorti Moss nous étions 15 développeurs en incluant les RH, les PR et la finance, car eux-mêmes aidaient au développement  ! Car oui, notre DRH était aussi scénariste. C’est une fête intéressante du studio » s’amuse Josh Stiksma. « Nous avons donc mis tout notre cœur pour que Book II soit une digne suite au voyage de Quill, et nous espérons que les fans du monde entier la rejoindront dans le prochain chapitre de son histoire ». Quant à savoir si Moss sera finalement une trilogie, Polyarc reste ouvert à l’idée.

Quand on a sorti le premier Moss, nous pensions ne faire qu’une seule histoire. Mais en tant que studio, on a toujours très envie de raconter plus d’histoires qui se déroulent dans ce monde, et je sais que notre univers le permet. Nous serions honorés si les gens nous permettaient de continuer à faire cela. Josh Stiksma

Même si le studio ne ferme aucune porte pour l’avenir, il semble très attaché à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée. Alors que le PlayStation VR 2 continue de se faire attendre, nous avons profité de notre entretien avec Polyarc pour savoir comment l’entreprise imaginait le futur des casques de réalité virtuelle.

Plusieurs choses m’intéressent à propos de l’avenir de la réalité virtuelle. Bientôt, les casques seront plus confortables, plus faciles à mettre, plus faciles à retirer. Nous aimerions que ces casques soient suffisamment confortables pour que les joueurs oublient qu’ils les portent. Mais j’essaie de ne pas trop en dire par rapport à ce que je sais déjà sur ce sujet. Je dirais que chaque nouvelle itération d’un casque VR est la meilleure que la précédente. Avec une meilleure définition, un meilleur champ de vision, de meilleurs contrôleurs. Josh Stiksma

Moss : Tome 2 sortira sur PSVR à une date encore inconnue.

Par Carnbee,